Pages

mardi 13 février 2018

SPEEDKRITIK 1430 "The Greatest Showman" (2017) M. Gracey



Bon on va pas bouder son plaisir coupable de se laisser embarquer dans cette guimauve hollywoodienne. Ils sont beaux, ils chantent bien (la chanson "Never Enough est particulièrement forte) et dansent comme des dieux; tout le monde est à donf. Les chansons sont efficaces et parfaitement montées (6 monteurs tout de même). Donc c'est premier degré et naif (comme un walt Disney... Quoique), mais c'est bon de partager un moment en famille et de toute façon ma fille est trop petite pour voir le chef d'oeuvre"Freaks" (1932) de T. Browning. Et franchement pour un premier film....



vendredi 9 février 2018

SPEEDKRITIK 1429 'Gunday" (2014) A. Abbas Zafar



On remonte le temps avec ce film réalisé avant son "Sultan" (2016_SK1367). C'est clairement moins pire pour 3 raisons: La nouvelle star Indienne est superbe et pétille; le fond qui aborde la condition des Srilankais depuis les 70' (et en sous-couche le rejet de l'homosexualité), des parties musicales de qualité. Pour les reste c'est assez insupportable; surtout à cause des 2 megastars (moule vs souriceau) aussi nulle l'une que l'autre, des effets horribles et un montage toujours aussi lamentable. Mai que fait le trés bon I. Khan dans cette galère?

BONUS

lundi 5 février 2018

SPEEDKRITIK 1428 "Attraction aka Prityazhenie" (2017)


Voici tout le contraire avec du gros bourrin russe digne des grosses bouses Ricaines, avec le jeux des acteurs en moins...Quoique. Une superbe scène de contact catastrophe et un alien reussi (surtout grace au talent des graphistes) mais le real ne sait pas raconter une histoire avec des scénes qui tombent comme un cheveux sur la soupe (le discours du petit voyou sur la mort de son pote...On s'en fout complètement) et en prime un discours nationaliste assez puant.



dimanche 4 février 2018

SPEEDKRITIK 1427 "Therapy for a Vampire aka Der Vampir auf der Couch" (2014) D. Rühm.



C'est quand la dernière fois que vous avez vu un film autrichien? Ben voila une bonne occasion de vous y remettre. Une comédie horrifique poétique un peu molle mais réussie avec des acteurs qui cabotinent (surtout le Conte). Un mélange de Burton vs "le cabinet du Dr Caligari" vs "Nosferatu" pour la forme (trés belle photo), avec des trucages à la Mélies. C'est frais et ça change. Du vampire grand public de qualité.


mardi 30 janvier 2018

SPEEDKRITIK 1426 "Pokot aka Spoor" (2017) A. Holland



Toujours dans le polar mais cette fois végétarien, avec un sujet fort sur la souffrance animal et la connerie humaine (qui va plus loin que le simple champs des animaux). Même si le film n'est pas parfait et un peu lent, il mérite le statut de bombe pour sa beauté visuelle à couper le souffle, des acteurs avec de vraies tronches habités par leur rôle, un sujet rarement traité. Une realisatrice polonaise qu'il va falloir suivre.


SPEEDKRITIK 1425 "3 Billboards" (2017) M. McDonagh



Un retour sur la toile avec la premiere bombe de l'année. Immédiate dés les premières minutes du film. Une histoire toute simple aux conséquences implacables. Tout comme la direction d'acteurs et son trio monstrueux: F. McDormand, W. Harrelson et S. Rockwell (qui explose au grand jour). Pour tous les fans des Cohen du début ce film est pour vous...Pour les autres aussi; c'est toujours bon de prendre une claque cinématographique par les temps qui courent.


jeudi 4 janvier 2018

SPEEDKRITIK 1424 "Trainspotting 2" (2017) D.Boyle


Typiquement le film qui ne sert à rien, à côté de la plaque. On se fout de ce qu'est devenu la bande de loosers 20 ans après. Le premier n'est devenu culte que parce qu'il a rencontré la génération Exta. Tout est à chier même la musique. Le seul plaisir est de retrouver Spud.


SPEEDKRITIK 1423 "Jungle" (2017) G. McLean



Décidément la filmographie de ce real aux US n'est pas terrible voir poussive (cf SK1420). Un sujet fort pour une histoire vraie traité de façon trop proprette pour nous toucher. Comme nous n'avons aucune notion de temps, on ne comprend pas le calvaire du héros. On a plutôt l'impression de voir H. Potter avec ses potes de l'UCPA qui a cassé ses lunttes et c'est perdu dans le bois de Vincennes.


mercredi 3 janvier 2018

SPEEDKRITIK 1422 "Super Dark Time" (2017) K. Phillips



Tout commence comme un petit film de teenagers (avec une belle brochette de nouveaux acteurs) avec leurs vies tranquilles dans une banlieue dortoir où rien ne se passe; puis tout bascule dans le drame. Une plongée au plus profond d'un faits divers banal. C'est sombre et à la fois violent (dans ce que cela implique). Un film poisseux pas facile. Bravo pour ce premier film, et réal à suivre.





lundi 1 janvier 2018

SPEEDKRITIK 1421 "The Prison" (2017) Hyeon Na


Première SK et première bombe de 2018 avec du Coréen bien sur. Un film d'hommes avec un pitch original pour un film de prison (que je vous laisse découvrir). Comme d'hab avec nos amis de Corée, on commence sobre avec un peu d'humour, pour s'enfoncer petit à petit vers un film sombre et violent (voir tres violent). tres bons acteurs, photo et montage. En plus, c'est un premier film donc double respect monsieur. L'affiche résume bien la problématique du film.