Pages

mercredi 30 août 2017

SPEEDKRITIK 1390 "Patients" (2016) G. C. Malade & M. Idir



On commence le cycle que vous attendez tous; le cinema frenchy avec ce premier film qui est une vraie bonne  surprise. Rien à voir avec le snob et surestimé "Intouchables" (2011_SK 629) qui puait la condescendance. Le film n'est pas parfait mais on sent la sincérité du propos. Les acteurs (trés bon casting) sont tous justes (trés rare dans les films français) et la mise en scène sobre (malgré 2 ou 3 effects un peu lourds). Un vrai bon moment avec des phrases qui font mouches et de l'humour décomplexé. Donc: A VOIR.
https://speedkritiks.blogspot.fr



jeudi 17 août 2017

SPEEDKRITIK 1389 "Toro" (2016) K. Maillo



Le cinéma Espagnol est en grande forme, en voici encore la preuve avec ce polar ultra classique (la redemption d'un ancien du milieu) et ses corones de toro (facile): on ne rigole pas ces gens là. Le nouveau beau gosse du cinéma espagnol se la joue un peu trop beau gosse et est complétement bouffé par L. Tosar toujours aussi bon. Donc pas de surprises mais on passe un bon moment et je ne vois pas d'équivalent en Fance à part Audiard. La BA survend tres bien le film. Et bien sur même pas en rêve la VF.
https://speedkritiks.blogspot.com


SPEEDKRITIK 1388 "Captives" (2014) A. Egoyan



Rien de pire à mon avis que de perdre son enfant. Donc forcement quand on est parent ces films vous touchent au plus profond quelque soit leur qualités. C'est bien filmé, belle photo et direction artistique mais le montage est perturbant (on ne comprend plus le temps qui passe) et vous fait sortir du truc. K. Duran et R. Reynolds sont à contre emploi et surprenants, par contre M. Enos toujours aussi dépressive. Un polar qui fait le boulot; même si on est loin de l'intensité de "Prisoners" (2013_SK963) de D. Villeneuve.
https://speedkritiks.blogspot.com 


mercredi 16 août 2017

SPEEDKRITIK 1387 "It Stains The Sands Red" (2016) C. Minihan



Un nom de film étrange qui cache une petite perle zombiseque sans moyens mais bourrée de qualités et de bonnes idées. C'est bien filmé, bien monté et bien joué (superbe actrice). Son "Grave Encounters" (2011_SK666) était pas mal et son "Extraterrestrial" (2014_SK1157) décevant. Donc son meilleur film et de loin. A découvrir pour ceux qui pensent que tout a été dit en film de zombie.
https://speedkritiks.blogspot.com


SPEEDKRITIK 1386 "Man VS." (2015) A. Massey



Un petit survival sympa et bien foutu, dommage que la bêbête en CGI ne soit pas au niveau. L'acteur est crédible et c'est bien monté et on ne s'ennuie jamais. L'autre petit probléme vient du melange des point de vue: camera subjective, camera posée par l'acteur, caméra du real...Du coup on est perdu dans la narration et on ne comprend plus les points de vue. A découvrir tout de même.


mardi 15 août 2017

SPEEDKRITIK 1385 "Les Gardiens de la Galaxie: Volume 2" (2017) J. Gunn



Passé la surprise du 1er opus, nous attendions tous le second. Ben en voulant en raconter trop, on survole tout et on ne s'attache à rien. Cette fois, il s'agit d'un pur produit sans surprises, tout le monde fait son petit numéro pour être plus cool. Perso me suis fait chier grave, pas loin de la bouse tellement ils m'ont saoulé avec leur gros son, les scenes d'actions imbittables tellement on veut tout montrer en 2 secondes. Les blagounettes de S. Lee sont fatigantes et S. Stallone définitement en trop. Du gros gâchis, même la compil est nulle.
https://speedkritiks.blogspot.com


SPEEDKRITIK 1384 "Wild City" (2015) R. Lam



Avec J. Woo et J. To, R. Lam fait parti de ceux qui nous ont ouvert au cinema asiatique début 90 avec les premieres VHS qui valaient une fortune... Le problème est qu'il n'a pas évoulué depuis et que le polar Coréen nous à mis claques sur claques. Un montage vieillot (flashback introduit par des flash au blanc), une photo dépassée (contre jour et bleu), un jeu d'acteur limite. et surtout une histoire vue et revue. La BA est à l'image du film: nul
https://speedkritiks.blogspot.com


dimanche 13 août 2017

SPEEDKRITIK 1383 "Blame" (2017) H. Seshita



Essayer de retranscrire en live le Manga cyberpunk était casse gueule. Le résultat n'est pas mauvais mais il n'a rien à voir (si ce n'est les personnages) avec l'esprit de la BD. C'est lisse et gentil (netflix veux taper large) par rapport à la noirceur (un coup de crayon incroyable) et le fond nihiliste de l'original. A pour vous ouvrir des portes.


MANGA




SPEEDKRITITK 1382 "Bokeh" (2017) G. Orthwein & A. Sullivan



Un tout petit film  sur le syndrome du dernier homme sur la terre. Surement sponsorisé par l'office du tourisme islandais car c'est beaaauuuuu et cela donne envie d'y faire un tour. Pour le reste c'est bien realisé mais troooooop long et dépressif com l'actrice. On comprend pas grand chose com les personnages principaux et finalement on s'en fout. Donc à regarder si vous avez envie de dormir.
https://speedkritiks.blogspot.com


samedi 12 août 2017

SPEEDKRITIK 1381 "12 Feet Deep" (2016) M. Eskandari



Franchement vendre à un producteur un huis-clos dans une piscine avec 2 soeurs (elles sont trop connes) qui règlent leur compte pendant 1H30 sous une bâche de sans lumières; je dis respect. par contre l'idée ne tient pas une seconde même avec la meilleur réalisation du monde. Un thriller special pour maître nageurs. donc n'importnawak.
https://speedkritiks.blogspot.com