Pages

jeudi 18 avril 2019

SPEEDKRITIK 1521 "Miss Sharon Jones!" (2015) B. Kopple



Un docu plus sur le combat d'une femme face à la maladie (seulement 20 mn de moments musicaux)et l'importance de la chanteuse sur tout les membres du groupe. Un sentiment bizarre (tout comme le rythme un peu mou et répétitif)  tout au long du film puisque qu'il raconte sa victoire contre le cancer et qu'elle en mourra un an après la fin du documentaire. Reste un personnage incroyable (que j'ai eu la chance de voir en concert à l'Olympia et de rencontrer 5 mn) avec une scène de folie mystique dans l'église. RIP MADAME.


BONUS

mercredi 17 avril 2019

SPEEDKRITIK 1520 "Green Book" (2018) P. Farrelly



film sympatoche dans la forme (road trip bien filmé) et dans le fond (c'est pas bien d'être raciste et homophobe...non,non,non) avec un afro-americain coincé mais gentil et un italo-américain un peu concon mais cool. Un "buddy movie" comme "l'Arme Fatale" (1987) avec moins de guns et plus de musique. Donc c'est bien foutu (grosse direction artistiqueet on ne s'ennuie pas au pays des bisounours, le real survole tout sans jamais faire mal. Par contre V. Mortensen est monstrueux  (on oublie ses cheveux longs et son épée) et mérite largement son oscar volé par la crevette de "Bohemian Rapsody". Et le meilleur moment reste la scène du bar blues à la fin.


mardi 16 avril 2019

SPEEDKRITIK 1519 "Lords of Chaos" (2018) J. Akerlund


Cela commence comme une comédie ado avec des djeun's qui font de la musique trés  trés fort avec des paroles que l'on comprend pour finir comme un fais divers réel bien glauque filmé de manière réaliste (attention c'est limite snuff, tout comme le suicide du début). Grosse erreur de direction artistique puisque tout le monde parle anglais en Norvège; et de casting avec des acteurs américains (même si le petit R. Culkin s'en sort bien). Le film est comme ses personnages: sympa au début et de plus en plus dépressif pour devenir ennuyant. Encore l'histoire d'un gros con qui a gâcher la vie des autres et profite de la vie maintenant. Reste le sujet qui rend l'objet intéressant.


jeudi 11 avril 2019

SPEEDKRITIK 1518 "Free Solo" (2018) E. Chai Vasarhelyi & J. Chin



Un docu à la fois impressionnant de part la performance et l'exploit incroyable du mec et chiant de part le même mec. Le héros vit tellement dans sa bulle que l'on se demande pourquoi il a accepté de faire ce documentaire. Reste des moment à couper le souffle, surtout pour des amateurs comme moi qui galère sur des petits rochers à Fontainebleau.




dimanche 3 mars 2019

SPEEDKRITIK 1517 "American Animals" (2018) B. Layton



Il y des films qui ne peuvent pas attendre leur SK. Donc BOMBE direct. des les premières minutes on est accroché aux cadres (superbe), la musique, à la narration (parfaite). Une histoire vraie pitoyable de Pieds Nickelé mise en forme de façon magistrale. Premier film, mais le real a remporté de nombreux prix avec ses docs. Et c'est là l'originalité du film: sa façon d'introduire les vrais protagonistes dans la narration avec des acteurs (interprétant le fais divers) tous parfaits (B. Keoghan est monstrueux). Enorme travail de montage. Grosse claque.


SOUND


dimanche 24 février 2019

SPEEDKRITIK 1516 "the Recall" (2017) M. Borelli



Que dire de cette merde. Que c'est triste de voir W. Snipes tenter un comeback (ou alors il a de vrais problèmes d'argent) avec un truc aussi nul. et RJ Mitte devrait changer d'agent. Qu'il faudrai aussi un monteur , voir un real.


SPEEDKRITIK 1515 "Le Grand Bain" (2018) G. Lellouche


Pour une fois, suis d'accord avec la cérémonie gériatrique des Caesar: P. Katerine est ce qui a de mieux dans ce téléfilm (pour une fois il joue). Pour le reste on s'ennuie grave, avec une réalisation sans point de vue et pleine de clichés. On met des musiques faciles pour flatter le spectateur et hop, on balance des personnages plus tristes et dans la merde que les spectateurs; du coup le public aime car cela le rassure. En prime une vision réductrice et fausse des poloistes (tout comme la synchro) qui prouve que le real ne connait pas sont sujet ou s'en fout du moment que cela sert son scénario paresseux  pour mettre en valeur ces paumés. Pas une bouse grace aux acteurs qui font leur taf. Dans la même idée du pari impossible, matez plutôt "Campeones"(2018_SK 1496) de J.Fesser.


samedi 23 février 2019

SPEEDKRITIK 1514 "9 April 1940 aka Invasion Day" (2015) R. Ezra



Un petit fait-divers historique sur l'action inutile d'une garnison frontalière qui doit arrêter la la progression des Allemands au Danemark. Ou comment arrêter des chars avec des soldat trop jeunes manient d'un fusil et à vélo. Un bon résumé de la stupidité des politiques et des militaires. Une curiosité sans plus. C'est propre mais le cinéma Danois nous avait habitué à mieux.


jeudi 21 février 2019

SPEEDKRITIK 1513 "Skjelvet aka The Quake" (2018) J. A. Andersen


Une suite poussive (malgré une bande annonce efficace) de la bombe "The Wave" (2015_SK1290) malgré de un budget plus conséquent et  des gros effets comme les super productions ricaines.... Ben en fait on s'en fout, voir on s'ennuie grave. Notre héros n'est devenu qu'un mec dépressif insupportable. Ne perdez pas votre temps.




mardi 19 février 2019

SPEEDKRITIK 1512 "White Boy Rick" (2018) Y. Demange



Bon c'est vrai qu'un biopic sur des mauvais garçons c'est toujours attirant, mais quand c'est aussi bien fait c'est b..... Décidément ce real French défonce sur son passage, après son "71"( 2014_SK 1153) et surtout LA SERIE de zombies "Dead Set"(2008_SK TV 12), il nous remet une grosse claque avec sa vision des paumés de la banlieue ricane. Les acteurs sont monstrueux (M. McConaughey est encore énorme et la star R. Merritt est né), la direction artistique parfaite, très bon rythme. On laissera de côté le titre français complètement con. Une histoire terrible.