Pages

mardi 4 juillet 2017

SPEEDKRITIK 1372 "Kong Skull Island" (2017) J. Vogt-Roberts



Quelle grosse merde, aussi grosse que le King Con-g. "Mais t'as rien compris, c'est Comics attitude, pour se baffrer de popcorn". ben si j'ai tout compris, c'est juste une bande démo pour graphistes. "Mais non, y'a des ref à "Apocalype Now" avec les hélicos et la zic et y'a même le super acteur S. L. Jackson". Cela tombe bien , j'en peux plus de Jackson qui joue le même rôle dans tous les films". Franchement ça donne pas envie pour le "Kong contre Godzilla" (même si je dois avouer que ce Kong est bien badasse) ... Ou alors un autre réal.



lundi 3 juillet 2017

SPEEDKRITIK 1371 "Life" (2017) D. Espinosa



Que dire de ce sous "Alien" qui n'arrive pas à la cheville de l'original. Si ce n'est que les acteurs on l'air de se faire chier  (avec du blabla qui vous saoule) et qu'ils sont là que pour prendre de la thune et se faire plaiz à jouer en apesanteur. Des gros trucages mais y a aucunes émotions. Donc poubelle.




dimanche 2 juillet 2017

SPEEDKRITIK 1370 "Chips" (2017) D. Shepard.



Ben la voila la surprise. Franchement qui attend quelque chose d'une série ringarde des 70'. Sauf que le mec qui nous avait déjà surpris avec son "Hit and Run" (2012_SK 1042) remet le couvert et en plus il a progressé. Du vraiment tres drôle (surtout certains dialogues) avec du trés con et salace. avec des scènes d'action réussies. D. Shepard est aussi bon acteur que réal. La meilleur comédie depuis longtemps. A voir direct.




dimanche 18 juin 2017

SPEEDKRITIK 1369 "No escape" J.Erick Dowdle



Le même principe que le film précedant dans le fond (comment s'en sortir quand on est étranger dans un pays hostile) mais la forme est completement opposée (grosse production avec superstars). Même si O. Wilson et P. Brosnan sont crédibles, le film aurait prit en puissance avec des acteurs inconnus. Certains passages sont vraiment énervés. Un réal qui mine de rien fait son petit bonhomme de chemin: "Quarantine" (2009-SK 20) et Catacombes (2015-SK1105). Donc à voir si vous n'avez rien d'autre sous le coude. 


SPEEDKRITIK 1368 "River" (2015) J.M.Dagg



L'exemple parfait du petit film qui mine de rien vous plonge de façon réaliste dans l'enfer d'une fuite en avant d'un homme ordinaire confronté à une situation extraordinaire dans un pays étranger. Bien joué, caméra à l'épaule pour être au plus prêt de l'action et des sensations du héro. Tout est crédible, et peut de film sont tourné au Laos. Donc à découvrir.


vendredi 16 juin 2017

SPEEDKRITIK 1367 "Sultan" (2016) A. Abbas Zafar



Du bollywood classique premier degré (le jeu des acteurs manque de finesse). Malgré les budgets énormes, les productions et les realisateurs ne depensent pas d'argent pour des monteurs. Donc toujours aussi mal monté. Les parties musicales pas terribles. La nouveauté vient du hamster superstar comique bodybuldé S. Khan qui s'essaye au drame. NEXT.


jeudi 15 juin 2017

SPEEDKRITIK 1366 "The Priest" (2015) Jae-hyun Jang



Ou plutôt SK 13666...Une version Coréenne de "L'exorciste" de W. Friedkin (qui reste 45 plus tard toujours la ref inégalée) avec une prête teen pour plaire aux midinettes. Du ultra classique en situation dans un genre qui ne se renouvelle pas avec toujours les mêmes bondieuseries ridicules. Yun-seok Kim est toujours aussi intense dans son jeu mais pas trop credible en cureton. Donc Dispensable.




mercredi 14 juin 2017

SPEEDKRITIK 1365 "SPL 2"



Rien à voir avec le premier (qui était trés bon avec D. Yen et S. Kam-Bo Hung) si ce n'est que J. Wu est rescapé du premier film et est toujours aussi efficace au combat. T. Jaa est encore en pleine forme. Du bon polar noir made in HK (devenu rare depuis le monopole du cinéma Coréen) même si on sent trop parfois trop les cables. Mais les combat sont de haut niveau.  Son "Accident" (2009-SK206) était une bombe. 


mardi 13 juin 2017

SPEEDKRITIK 1364 "Parasyte Part 2" (2015) T. Yamazaki



Le premier (SK1255) était délirent et agréable à regarder malgré le niveau moyen de la réalisation et des acteurs. Mais cela donnait envie de prolonger avec cette part 2. Grosse erreur, les mêmes erreur s que le premier, le délire en moins et c'est chiant. Donc une bouse, bizarrement il s'agit du même réalisateur.




SPEEDKRITIK 1363 "Kung Fu Jungle" (2014) T. Chan



Un sujet tiré par les cheveux: Un psycho killer démonte des maitres de Kung Fu. Un Donnie Yen un peut perdu dans dans des explications à rallonge du pourquoi, du comment et parce que. Un film qui évite le classement bouse gace à la performance en super méchant de B. Wang et l'énergie des combats.