Pages

mardi 17 janvier 2017

SPEEDKRITIK 1309 "Armaguedon" (1976) A. Jessua



pour mes 50 piges une SK pour un film d'un autre temps. C'était l'époque où la France proposait de vrai polar noir avec des acteurs qui tenaient la route. Delon fait du Delon, J. Yanne  n'est pas aussi bon que dans "Le Boucher" (1970) et "Que la Bête meurt" (1969) de  C. Chabrol, mais il a la classe. On retrouve tous les seconds rôles de l'époque, M. Duchaussoy en tête. A revoir pour les fans comme moi de ce cinéma made in France disparu. Tout comme la BA ou des extraits sur la toile.
http://speedkritiks.blogspot.fr


video

lundi 16 janvier 2017

SPEEDKRITIK 1308 "The Accountant" (2016) G. O'connor



Un film d'action sympa qui se regarde avec plaisir. C'est classique et propre, tout comme sont "Warrior" (2011-SK732).  B. Affleck en tueur neuneu s'en sort trés bien (beaucoup plus crédible qu'en B. Wayne).  Une approche originale mais aussi utopique de l'autisme. 
http://speedkritiks.blogspot.fr


samedi 14 janvier 2017

SPEEDKRITIK 1307 "Don't Breathe" (2016) F. Alvarez



Ben voila une bonne surprise avec ce huis-clos qui tire un peu sur la ficelle (parfois trop long ou trop abusé par la malchance) mais reste un bon polar au suspense efficace. Les acteurs sont en plein cauchemar pendant 1h 30 et sont justes. Trés bonne realisation et belle photo. Comme quoi il est possible de progresser apres avoir fait une bouse, le remake de "Evil Dead" (2013-SK 860). 
http://speedkritiks.blogspot.fr


vendredi 13 janvier 2017

SPEEDKRITIK 1306 "Lightout" (2016) D. F. Sandberg



Encore un petit film d'horreur survendu. L'idée de départ est bonne et la premiere scène fait flipper. Mais ça tient pas sur la durée et le gamin joue trop mal pour nous embarquer. On va être gentil pour un premier film. Et on ne peut pas s'empêcher d'imaginer C. Clavier jouer avec l'intérupteur en disant "Jour, Nuit".




jeudi 12 janvier 2017

SPEEDKRITIK 1305 "The Magnificent 7" (2016) A. Fuqua



Le dragé a encore frappé et nous offre pour la rentrée sa nouvelle bouse. Les 7 raisons de voir ce mega navet. 1- on se rend compte à quel point l'original est un must. 2- D. Washintgon est toujours aussi bon même dans une merde. 3- C. Pratt doit tout à Groot et Rocket. 4- comment le niveau ridicule des dialogue peut tuer un film. 5- comment un mauvais montage peut vous empêcher de suivre dans un film. 6-comment des figurants peuvent pourrir une scène. 7 comment un réal peux nous faire perdre notre temps.
http://speedkritiks.blogspot.fr


mercredi 11 janvier 2017

SPEEDKRITIK 1304 "Hibou" (2016) R. Bédia



Ben la voila la bonne grosse bouse intergalactique de la rentrée. Et que l'on ne me parle pas de cinéma poétique qui n'a pas sa place au box office français. C'est juste une merde: 0 realisation, 0 montage, 0 photo, 0 acteurs (à par E. Chicot toujours bon). Le côté J. Tati tient 2 seconde et demi. Au moins maintenant on sait que P. Katerine est aussi mauvais acteur que chanteur. Entre 4 et 3 étoiles partout, j'en peux plus de ce copinage bobo et faux-cul.
http://speedkritiks.blogspot.fr


mardi 10 janvier 2017

SPEEDKRITIK 1303 "Northen Limit Line" (2015) Hak-sun Kim



On revient à de la bombe made in Korea, qui fait pleurer. Une realisation classique mais propre et efficace; en même temps c'est le bon choix pour nous faire partager cette histoire vraie pendant la coupe du monde de foot en Corée en 2002. Les acteurs sont tous attachants et le films s'attarde sur tous les personnages, du coup on est touché par ce qui leur arrivent (contrairement à "Deepwater Horizon" SK 1300). Encore une preuve que le sport est là aussi pour abrutir les peuple... Qui a entendu parler de cette mini guerre à la frontière des 2 Corée?
http://speedkritiks.blogspot.fr


SPEEDKRITIK 1302 "Fear Inc" (2016) V. Masciale



On enchaine dans les bombes avec une comédie horrifique pour tous les fans de films d'horreur qui vont s'amuser à trouver  les references. Ok, ça carresse dans le sens du poil les fans, mais c'est vraiment bien fait donc on va pas bouder notre plaisir. On sent que le real est un vrai amoureux du genre et qu'il connait tous les codes. Realisation classique, on sent parfois le côté "à l'arrache" mais les acteurs sont tous bons, avec une vraie découverte: L. Neff, complaitement à la masse mais tellement juste et drôle. La pépite de la rentrée.


lundi 9 janvier 2017

SPEEDKRITIK 1301 "Robbery" (2015) Ka Wing Lee



On commence l'année avec des bombes (mais ne vous inquiétez pas les bouses arrivent à grand pas). Donc une tuerie ce huis-clos, avec des acteurs à donf qui ont l'air de s'éclater ensemble et ça porte le film. Une réalisation qui déchire, ainsi que le montage. Une folie pure qui part dans tous les sens, parfois à la limite mais toujours drôle. Un OVNI dans ce qui se fait d'habitude à Hong Kong.... Définitivement un real à suivre.


mercredi 28 décembre 2016

SPEEDKRITIK 1300 "Deepwater Horizon" (2016) P. Berg


Pari tenu des 1300 SK avant 2017. Pour la dernière de l'année, on vous offre une belle flambée avec ce film catastrophe efficace, de gros moyens, gros casting et du gros son. Mais cela ne suffit pas pour arriver à la cheville des 2 montsres "La Tour Infernale " (1974) de J. Guillermin et "L'Aventure du Poseidon" (1972) de R. Neame (ne serais ce qu'au niveau des acteurs). Une fois n'est pas coutume -ATTENTION spoiler- malgré une bonne real , le film ne s'intéresse qu'aux survivants et ne developpe pas assez les autres perso. Quelqu'un plans bien puants avec le drapeau americain qui résiste au feu et une fin ridicule où tout le monde prie pour remercier Dieu de ne pas les avoir transformer en brochettes grillées. Mais sinon on passe en bon moment.