Pages

mardi 11 décembre 2018

SPEEDKRITIK 1494 "Grabbers" (2012) J. Wright


Pitch énorme: Une invasion d'aliens suceurs de sang sur une île anglaise tourne au délire quand les héros se rendent compte que les monstres ne supportent pas le sang alcoolisé. Donc une perle d'humour noire British sans complexes qui aurait pu aller encore plus loin. Pas le meilleur réalisation du monde mais les effets sont réussis et les acteurs s'amusent. Nous aussi du coup.


lundi 10 décembre 2018

1493 "Un Couteau Dans Le Coeur" (2018) Y. Gonzales



Bon ne va pas prendre de pincettes, ce film ne le mérite pas. Tout est mauvais: des acteurs sans présences qui bafouillent des dialogues niais. Une V. Paradis à côté de la plaque (qui à le mérite de prendre des risques). Une mise en scène ringarde. On aura compris la référence au genre "Gallio Italien" qui-même fait 40 plus tôt- sont plus choquants, irréventieux et aboutis. Comment peut-on mettre 3 étoiles??? Insupportable pour les fans du genre.


SPEEDKRITIK 1492 "Dogman" (2018) M. Garrone



Oh la perle de fin d'année avec cette petite histoire sans prétention qui s'enfonce dans du polar noir sans retour. Un rythme parfait , des gueules qui marquent, et un acteur qui bouffent l'écran (incroyable performance). Des cadres, une photo et un montage qui tuent. L'Italie est toujours là pour nous surprendre. En même temps c'est le même réalisateur qui nous avait donné "Gomorra" (2008_SK86). A ne pas rater.


jeudi 22 novembre 2018

SPEEDKRITIK 1491 "Arizona" (2018) J. Watson


C'est toujours un plaisir de découvrir une pépite dans ce flux de films insipides et formatés qui nous submergent. Donc une comédie d'humour noir, voir très noir qui met une grosse claque à la société de consommation. Passé complètement inaperçue, ce huis-clos (dans une résidence bobo) complètement barré avec des acteurs à donf (D. McBride est fou) est à la fois jouissif et vous fait réfléchir. Et ça c'est rare. Respect pour un premier film.


mercredi 21 novembre 2018

SPEEDKRITIK 1490 "La Nuit a Dévoré Le Monde aka The Night Eats The World" (2018) D. Rocher



Enfin un film de genre à la française digne de ce nom. Tout comme l'énervé "Rec" de P. Plaza (2007) ou le plus intimiste "Ramnbock" de M. Kren (2010_SK480) on est plongée dans un huis-clos zombiesque. Clairement plus proche du second, avec des petits problèmes de rythmes (surtout les scènes avec le zombie dans l'ascenseur qui fait référence au Bub de Romero dans "Day of the Dead") mais on ne s'ennuie jamais (contrairement au héros), l'acteur est excellent. C'est propre avec de bonnes idées. Le meilleur film de zombie français (qui mérite donc le tampon bombe) si on ne compte pas celui de nos cousins Québécois "Les affamés" de R. Aubert (2017-SK1432). Par contre Messieurs les critiques faites bien votre boulot, il s'est passé des choses depuis "Shaun of the Dead" (2004) comme les exemples vu ci-dessus ou même le surprenant "What We Become" du Danois B. Mikkelsen (2015_SK1332).


samedi 17 novembre 2018

SPEEDKRITIK 1489 "A prey Before Dawn" (2017) J. Sauvaire


Ben merde alors, il aura fallu attendre 9 ans pour voir le nouveau film de Sieur J. Sauvaire qui nous avait retourné la tête avec son "Johnny Mad Dog" (2008_SK100)... Pourquoi? Et rebam dans ta face. Encore une bombe maitrisée sur tous les plans. Comment a t il fait pour tourner dans ces lieux? Et une performance incroyable des jeune J. Cole qui bouffe l'écran et fait passer T. Hardy pour un mickey avec son "Bronson" de N. Winding Refn. Une puissance de jeu qui nous rappelle T. Roth dans son "Made in Britain" de A. Clarke (1982). Donc un réalisateur français que l'on retrouve sur le podium avec Mr Audiar et JC Hue. Merci à Netflix de permettre à ces real de faire leur film. Messieurs quand vous voulez pour monter un de vos films. Du trés lourd je vous dis et histoire vraie. 


vendredi 19 octobre 2018

SPEEDKRITIK 1488 "Everest" (2015) B. Kormakur


Une SK oubliée dans les tiroirs. Donc tout comme son dernier film "A drift", une histoire vraie incroyable mise en scène de façon ultra classique avec des superstars (J. Gyllenhaal est parfait comme d'hab) et des violons pour vous faire chialer. Encore une fois l'histoire est plus forte que le film. C'est bien fait, c'est boooo mais cela n'arrive pas à la cheville du "The Himalayas" (2015_SK 1252) de Lee Seok-Hoon. Un bon petit film du dimanche soir en famille.


SPEEDKRITIK 1487 "A Drift" (2018) B. Kormakur


Un film ultra classique dans la forme pour une histoire vraie incroyable qui tient sur les épaules d'un petit bout de femme (l'actrice est parfaite). C'est propre, c'est booooo et bien fait, mais le choix narratif de couper la continuité narrative par de nombreux flashback casse la notion de solitude et de l'exploit. Un bon petit film du dimanche soir en famille.




jeudi 18 octobre 2018

SPEEDKRITIK 1486 "The Invitation" (2015) K. Kusama


Un huis-clos entre amis qui se retrouvent pour un motif peu crédible; mais hormis ce detail, l'ambiance pesante et malsaine ne cesse de monter pour vous serrer à la gorge et exploser de façon crédible à la fin. C'est propre et les acteurs sont bons (L. Marshall-Green vu dans "Upgrade"_SK 1483) remporter encore la palme. Une affiche qui résume parfaitement le film et une réalisatrice avec des corones. Impatient de voir son dernier film avec N. Kidman "Destroyer". Donc à voir.


mercredi 17 octobre 2018

SPEEDKRITIK 1485 "Ghost Stories" (2017) J. Dyson & A. Nyman




Comment qualifier cette petite bombe made in Britain?  Un film d'horreur poético-humoristique qui te déboite la face ou un film humoristique d'horreur poétique? ... Qui de toute façon te déboite la face (vous allez avoir peur) . Des peur classiques vue et revu dans le genre mais traité de façon nouvelles par le biais de 3 histoires qui prennent leur sens en fin de film. La B.A est comme le film: superbe réalisation, très bon acteurs et très malin. Pépite passée inaperçue. A voir (avec des écouteurs).