Pages

jeudi 31 décembre 2015

HAPPY 2016




En espérant vous retrouver pour vous surprendre.
Bonne Année à tous.

samedi 26 décembre 2015

SPEEDKRITIK 1268 "The Suicide Theory" (2014) D. Brown.



Du ciné indé Australien financé par internautes qui décoiffe. On sent le manque de budget pour certaines scènes et l'histoire tire un peu en longueur mais les acteurs sont bons, la real soignée et le sujet perturbant (tout com  l'affiche). Une autre façon de faire des films qui donne envie d'en voir d'autres com celui-ci.


SPEEDKRITIK 1267 "The Sand" (2015) I. Gabaeff.




Quand on a pas d'idées, pas de tunes, pas d'acteurs et que l'on ne sait pas réaliser... Ben on copie (en moins bien) un film d'horreur pas terriblee des 80' mais qui avait le mérite d'avoir des bons acteurs en fin de carrière(B. Young & J. Saxon) d'être une idée "originale" (bon ok copier les "Jaws"). Donc une grosse merde avec des filles à fortes poitrines en bikini. l'affiche originale de 80 et la nouvelle...Pfffff.





SPEEDKRITIK 1266 "The Mooring" (2012) G. Withrow.




Encore un Survival entre filles mais cette fois plus couillu, plus dérangeant (il s'agit d'un fait divers). Pas le film de l'année mais pour un premier film ce n'est pas mal (la realisation est propre et le montage correcte) et on ne s'ennuit pas. Y'a vraiment des psycopathes sur terre...



vendredi 25 décembre 2015

SPEEDKRITIK 1265 "Solo" (2013) I. Cravit.



Un survival mou du genou, avec des cailloux, des hiboux mais pas de joujoux (alors qu'elle en aurait pu en ramener avec elle dans sa tente). Y'en a qui font beaucoup mieux pour un premier film.


SPEEDKRITIK 1264 "San Andreas" (2015) B. Peyton.



Un film catastrophe complétement nul, con et improbable (essayer de retenir votre souffle pendant les scènes sous l'eau, je sais on a l'air idiot... ) aux FX époustouflants avec du gros son. Mais bon j'aime bien D. Johnson (mais ya des limites quand même).


SPEEDKRITIK 1263 "Black mass" (2015) S. Cooper.



Encore un petit cadeau moins intense et plus classique (cf SK 1267). Du bon polar biopic avec un casting en béton armé que J. Deep bouffe tout cru (il est enoooorme). Rien de neuf mais c'est propre (tres belle photo) et l'histoire est incroyable. La BA est au niveau du film.


jeudi 24 décembre 2015

SPEEDKRITIK 1262 "Sicario" (2015). D. Villeneuve.





Ben le voilà votre bon gros cado de Noël. Le mec en 5 ans est devenu un des real incontournables avec son "Incendies" (2010) et Prisoners (2013), par contre est toujours pas compris "Enemy" (2013). L'histoire est simple, mais la direction d'acteurs est encore impeccable et la realisation défonce. Une superbe B.O à la fois discrète et en parfait accord avec l'image(chose devenue rare). Villeuve is back et ça fait mal... Sauf pour Libé et les torchons du cinéma (mais je n'ai pas compris ce qu'ils disent)






HAPPY X-MAS




Bonnes fêtes à tous. Pleins de bouses, de bombes, d'asia et de french vous attendent dans ma hotte.

samedi 19 décembre 2015

SPEEDKRITIK 1261 "Tag" (2015) S. Sono.



La star du cinéma underground japonais nous revient avec un film de fumiste, de feignasse.  Un scénario complètement con pour justifier son fantasme de filmer des écolières en mini jupe (donc petite culotte blanche) et socquette qui se font déboiter de façon gore. Les actrices jouent mal, le montage est vraiment nul, la réalisation horrible... Une vraie merde. Incroyable que ce soit le même réal responsable des 2 bombes "Guilty of Romance (2011-SK193) "Cold Fish" (2010-SK493). Mais la B.A est délirante.


SPEEDKRITIK 1260 "The Vatican Tapes" (2015) M. Neveldine.




Un found footage complètement nul, un des pires jamais vu. Qui en plus justifie la croyance en Dieu. Triste de voir ce qu'est devenu le real de "Crank" (2006) et "Ultime Game" (2009-SK233), ou alors c'est son comparse B. Taylor qui a du talent.



mardi 15 décembre 2015

SPEEDKRITIK 1259 "Red Army" G. Polsky.




Un doc qui se regarde comme un gros film d'espionnage. Les héros, le transfuge, le méchant du KGB, les trahisons... Tout ça autour d'un des plus grands joueur de Hockey de tous les temps, appuyé par des archives surprenante. L'histoire incroyable d'un mec tellement fort qu'il est prisonnier dans son propre pays pour "intéret de la nation". A voir.



lundi 14 décembre 2015

SPEEDKRITIK 1258 "What's Happened Miss Simone?" (2015) L. Garbus.




Une grande dame en avance sur son temps, détruite par le système et son entourage. Un docu coup de poing sans complaisances avec de vraies découvertes et archives rares...Dur et jouissif à la fois. Quelle femme!



SPEEDKRITIK 1257 "Puzzle" (2006) Tae-kyung Kim.



Pour une fois un film Coréen nul. Un polar en huis-clos à tiroirs (vides) dans une usine. Du blabla pour nous améner sur de fausses pistes chiantes. c'est pompeux, interminable... Et surtout une BA qui montre des scènes d'actions (extérieurs) qui ne sont pas dans le film. Une grosse arnaque foutage de gueule. Next.




samedi 12 décembre 2015

SPEEDKRITIK 1256 "Gangnam1970" (2015) Ha Yoo




Un film de maffia basic avec tous les clichés (amitié, trahison, ascension...) des jeunes loups qui grimpent jusqu'a leurs chutes programmées. C'est propre mais on est complétement perdu avec tous les noms (ils se ressemblent tous) et la complexité politico-embrouille en blabla interminable (on s'accroche pour comprendre qui fait quoi à qui et quand...). Mais cela reste propre et surtout une scéne de baston de folie en fin à ne pas rater.




vendredi 11 décembre 2015

SPEEDKRITIK 1255 "Parasyte" (2014) T. Yamazaki.




Une adaptation du manga délirent du même nom. Les acteurs ne sont pas toujours au niveau et ce n'est pas la meilleur realisation du monde, mais franchement réussir à rendre les folies du manga possibles; chapeau (les FX sont étonnants). Et surtout beaucoup plus réussi que l'adaptation de "Gantz" (2011-SK539 & 540) et "20th Century Boys" (2008-SK164). Donc du délire pure à la japonaise, on attend la part 2.




MANGA



mercredi 9 décembre 2015

SPEEDKRITiK 1254 "Tazza 2: The Hidden Card" (2014) Hyeong-Cheol Kang.



On revient à du lourd avec la suite de "Tazza: The High Roller" (2006-SK 309) qui déjà était une claque. Par le réal de l'excellent "Sunny" (2011-SK 384). Rassurez vous, com je sais que vous n'avez pas vu le premier, vous pouvez sans prob voir celui-la (qu'il ne faut pas rater cette fois bande de feignasses). Du polar pêchu (de l'humour, du drame, de l'action), des acteurs parfaits. Si vous aimez les gros film d'arnaque, c'est pour vous. 2h10 de vrai cinéma.


SPEEDKRITIK 1253 "The Scent" (2012) Hyeong-Joon Kim.




On commence un petit cycle asiat avec un  polar Coréen faussement légé (faut toujours se méfier avec eux) qui bascule dans le polar noir petit à petit avec un scénario implacable. L'actrice est à tomber et parfaite pour le rôle. Toujours ces acteurs impeccables et cette realisation soignée. Bon film garanti. Une petite bombe mais une bombe quand même.



mardi 8 décembre 2015

SPEEDKRITIK 1252 "Terminator: Genisys" (2015) A. Taylor.



On prend le scenar du 1 et du 2 que l'on met au gout du jour; sans gout d'ailleur (parfois on retrouve les mêmes cadres) pour les nazes sans cerveaux. Au commande un yes man pour ne pas déranger, le schwarzi vieux, jeune et en CGI (qui jouent tous aussi mal). Va falloir que je demande à l'équipe de "C'est pas Sorcier" de m'expliquer le scénar, je n'ai rien compris. Une grosse bouse.


lundi 7 décembre 2015

SPEEDKRITIK 1251 "Preservation" (2014) C. Denham.



Un survival possible qui ne se la pète pas et efficace. Cela à déjà été fait et en mieux. Mais les acteurs sont bons et la fin est surprenante. A découvrir.


SPEEDKRITIK 1250 "Police Story: Lockdown" (2013).



Oh la grosse arnaque ( au regard de la bande annonce). On utilise une franchise et un acteur qui nous ont eclaté dans les 80' pour nous balancer un truc tout moisie, tourner dans un pauvre hangar transformé en boite de nuit (80% du film), une histoire abracadabrante, et des combats bâclés. Une photo hideuse et un montage de mamie. Dommage car le "New Police Story" (2004) était réussi.


dimanche 6 décembre 2015

SPEEDKRITIK 1249 "Schneider vs Bax" (2015) A. Van Warmerdam.




Ce qui est bien avec ce real, c'est qu'on ne sait pas à quoi s'attendre tout au long du film: une situation normale peux basculer dans le délire ou n'être qu'une situation... Normale. Du "frères Cohen" à la nordique. C'est toujours bien filmé, des acteurs parfaits. Son "Borgman" (2013-SK1029) est complétement fou. A voir.



SPEEDKRITIK 1248 "Pressure" (2015) R. Scalpello.




Et un petit huis-clos dans un caisson de plongée bloqué en profondeur. 4 acteurs, une piscine et une realisation soignée pour un genre pas facile. Un film d'horreur pour les claustro, un film de suspense pour les autres.



samedi 5 décembre 2015

SPEEDKRITIK 1247 "Victoria" (2015) S. Schipper.




Le CHOC: 2h10 en UN plan séquence. Bien sur il y a quelques flottements et ce n'est pas parfait (com dans la vrais vie, chers critiques de ciné de mes 2). Rien à voir avec le chiant et pompeux faux plan séquence de "Birdman" (2014-SK1137) . La presence de musique parfois nous rappelle que ce n'est qu'un film, mais 2H10 de claques... suis fatigué.






vendredi 4 décembre 2015

SPEEDKRITIK 1246 "Happy New Year" (2014) F. Khan.




Un budget énorme avec des stars qui surjouent des dialogues complètement cons. Une ode à Dubaï pour relancer le tourisme. Filmé n'importe comment, monté avec les pieds (vary speed, jump cut insuportables), des parties musicales nulles. Shah Rukh Khan est ridicule (les autres aussi), seule Deepika (toujours aussi belle) sort son épingle du jeu. Du Bollywood vulgaire qui tue le genre.



BONUS

SPEEDKRITIK 1245 "AMY" (2015) A. Kapadia.




Pas trop fan de sa musique mais voulais comprendre le pourquoi. Donc son mari (surtout) est un enculé, son père (et manager) est un enculé, son tourneur est un enculé, les médias (tout supports) sont des enculés. L'histoire vraie de "La petite fille aux allumettes" dont on a soufflé la flamme sans répit. Un docu poignant sans point de vu qui ne fait que poser les choses de façon chronologique. Son "Far North" (2007) était déjà une belle surprise.



SPEEDKRITIK 1244 "Polteirgeist" (2015) G. Kenan.




Un remake ridicule. Un film inutile. Pourtant son dessin animé "Monster House" (2006) était sympathique et surtout plus flippant.



jeudi 3 décembre 2015

SPEEDKRITIK 1243 "Nightlight" (2015) S. Beck & B. Woods.



"Hé les mecs, j'ai une lampe de poche et une cam...on fait un film?". 
"Ok, j'ai une bande de potes, mais qui garde le chien?"
"Ben, on a qu'a le mettre dans le film."
"Cool."
Donc du "found footage" complétement nul, avec 2-3 effects gores réussis.
Pas besoin d'être 2 pour faire un tel truc...Ah si, un qui tient la cam et l'autre la lampe de poche.




SPEEDKRITIK 1242 "Matango" (1963) Ishirô Honda.



Les Japonais ont eu accés à des drogues vraiment fortes, ce film en est la preuve. Ce qui en soit n'est pas un prob, mais quand tu fais un film essaye de choisir des acteurs qui sachent jouer, un monteur qui sait monter et un cameraman qui sait cadrer et un vrai musicien. Ou alors tout le monde a manger des champignons en prépa. Un OVNI.


lundi 30 novembre 2015

SPEEDKRITIK 1241 "Let Us Prey" (2014) B. O'Malley.



Un huit-clos fantastico-policier trash, hardcore à ne pas mettre dans tous les yeux (...). On comprendra le real qui veux taper fort pour un premier long mais les acteurs ne sont pas tous justes et le scénar bouffe à tous les rateliers pour justifier la boucherie (belle photo).




SPEEDKRITIK 1240 "PK" (2014) R. Hirani.




Le Réal de "3 Idiots" (2009) frappe une nouvelle fois avec une comédie burlesque parfois poussée pour la forme (ça surjoue un peu com d'hab dans le cinéma Indien) et faussement naif. Mais le fond est d'actualité, voir risqué et couillu quand on connait un peu l'importance fanatique de la religion en Inde. Car tout tourne autour de la religion. Le real remet en cause tous ces faux apôtres qui s'enrichissent sur les pauvres, dénonce les fanatique qui tuent au nom de leur(s) Dieu(x). Mon chouchou A. Khan (avec Shah Rukh Khan) est meconnaissable aprés son passage en muscu mais toujours aussi délirent. Le meilleur Bollywood depuis longtemps.



Bonus

dimanche 29 novembre 2015

SPEEDKRITIK 1239 "L'enquête" (2015) V. Garenq.



Ben voila du cinéma français qui en vaut la peine. Classique dans la forme, un G. Lellouche toujours aussi bon, et surtout une histoire incroyable qui vous donne envie de vomir sur tout ces politiques (qui se permettent de nous faire la morale sur le terrorisme). Mais personne ne dit rien, personne ne fait rien. Ce n'est pas de la science fiction...Incroyable.


SPEEDKRITIK 1238 "Cirkeln" (2015) L. Akin.



Du fantastique Suédois, ce n'est ps tous les jours, donc on y va. Trés belle photo et cadres soignés, la première moitié est bien tendue, surprenante; dommage que la seconde soit plus gnagnan avec des Harryette Potter qui combattent le mal. Mais pour un premier film respect et c'est toujours intéressant de ne connaitre aucun acteurs, car tout devient possible.


SPEEDKRITIK 1237 "La Mante Religieuse" (2014) N. Sarocco.



Typiquement le genre de film français qui veut choquer les cul-bénit. C'est chiant, mal joué, mal filmé, des dialogues qui enfoncent des portes ouvertes. Mais l'actrice est attachante (voir plus) entre B. Dalle et I. Adjani.


samedi 28 novembre 2015

SPEEDKRITIK 1236 "Jurassik World" (2015) C. Trevorrow.



Une grosse machine pour nous montrer les progrès des effects spéciaux, ou une bande démo de post prod. Toujours la même histoire avec d'autres acteurs à la mode... On s'en fout... Vraiment. On est content pour O. Sy qui sait faire autre chose que de pousser un fauteuil roulant.


SPEEDKRITIK 1235 "Infini" (2015) S. Abbess.



On pompe sur "Alien", "The Thing" que l'on mélange avec un virus et on obtient un film de SF en huis-clos à petit budget. Donc forcément c'est du déjà vu mais c'est bien foutu et on ne s'ennuie pas (une belle photo, une direction artistique crédible et un montage pêchu). A découvrir.


SPEEDKRITIK 1234 "Hot Pursuit" (2015) A. Fletsher.



Une comédie américaine typique du duo qui n'a rien à faire ensemble. On est pas plié en deux, mais l'énergie des 2 actrices suffit à vous faire passer un bon moment (surtout S. Vergara qui rayonne et porte le film) avec quelques moment bien vu. Pas de prise de tête pour une realisation soignée.




vendredi 27 novembre 2015

SPEEDKRITIK 1233 "Hitman: Agent 47" (2015) A. Bach.




Bon si vous avez envie de poser votre cerveau et de regarder autre chose que Fort Boyard, ce film est parfait. Du gros gunfight avec des situations impossibles que l'on ne retrouve que dans les axes de camera du jeu. Gros boulot de montage. Largement au-dessus du premier realisé en 2007 par X. Gens. C'est moins pompeux et plus fun, et R. Friend ("Homeland") est Hitman.




jeudi 26 novembre 2015

SPEEDKRITIK 1232 "Man on High Heels (2014) J. Jang.



Encore du Coréen qui tape fort avec ce polar complètement fou. Un flic redouté et admiré à la fois par ces collègues et la mafia ne pense qu'à une chose... Devenir une femme. Une mise en scéne maitrisé où des scènes de baston incroyables cotoient de vrais moments de poésie...Chapeau-bas à l'acteur. Donc vous l'aurez compris; une bombe.


SPEEDKRITIK 1231 "Good Kill" (2014) A. Niccol.



Le réal de "Bienvenue à Gattaca" (1997), "Lord of War" (2005) nous revient avec ce film intimiste sur la guerre et ses conséquences irréversibles sur l'homme derrière la machine. C'est propre, lent mais on ne s'ennuie pas une seconde. Un film d'actualité. Et un E. Hawke impeccable.


SPEEDKRITIK 1230 "Honeymoon" (2014) L. Janiak.



Dans la série, j'ai pas une thune mais je vais faire quand même un film avec une idée de cours métrage. Mes parents ont une maison gratos prêt d'un lac, j'ai 4 potes acteurs (dont 2 sont à la mode avec "Game of Trônes" et "Penny Dreadful") et une lampe de poche... Et c'est parti pour un film d'horreur tourné sous somnifères...Ben on se fait grave chier à la maison gratos de tes parents.



mercredi 25 novembre 2015

SPEEDKRITIK 1229 "Ghoul" (2015) P. Jakl.



Du found footage tourné par un real tchèque avec des acteurs du cru et en décors naturel...Et ça c'est vraiment flippant, on sent que tout peut vous arriver la-bas. Le reste est com d'hab: la cam bouge dans tous les sens, on ne voit rien, on attend et des son bizarres. Pas pire, pas mieux que les autres.


mardi 24 novembre 2015

SPEEDKRITIK 1228 "Final Girl" (2015) T. Shield.



Com le p'tit chaperon rouge en a marre de se faire bouffer par le grand méchant loup, ben cette fois on l'entraine dés son plus jeune âge pour lui démonter la tête au loup). Un Nikita versus Perrault nul. Des acteurs pas terribles, une mise en scène qui se la pête avec un réal qui se regarde en train de filmer (des acteurs qui pose pour un cadre), et un montage mouuuouuuouuu.


SPEEDKRITIK 1227 "American Ultra" (2015) N. Nourizadeh.



Du gros délire décomplexé qui va à 1000 km/heure avec un J. Eisenberg toujours aussi excellent. Bon rythme, trés bien monté, bons acteurs. C'est propre. Tous le monde s'éclate (dans tous les sens du terme) et nous aussi.