Pages

mardi 4 juillet 2017

SPEEDKRITIK 1372 "Kong Skull Island" (2017) J. Vogt-Roberts



Quelle grosse merde, aussi grosse que le King Con-g. "Mais t'as rien compris, c'est Comics attitude, pour se baffrer de popcorn". ben si j'ai tout compris, c'est juste une bande démo pour graphistes. "Mais non, y'a des ref à "Apocalype Now" avec les hélicos et la zic et y'a même le super acteur S. L. Jackson". Cela tombe bien , j'en peux plus de Jackson qui joue le même rôle dans tous les films". Franchement ça donne pas envie pour le "Kong contre Godzilla" (même si je dois avouer que ce Kong est bien badasse) ... Ou alors un autre réal.



lundi 3 juillet 2017

SPEEDKRITIK 1371 "Life" (2017) D. Espinosa



Que dire de ce sous "Alien" qui n'arrive pas à la cheville de l'original. Si ce n'est que les acteurs on l'air de se faire chier  (avec du blabla qui vous saoule) et qu'ils sont là que pour prendre de la thune et se faire plaiz à jouer en apesanteur. Des gros trucages mais y a aucunes émotions. Donc poubelle.




dimanche 2 juillet 2017

SPEEDKRITIK 1370 "Chips" (2017) D. Shepard.



Ben la voila la surprise. Franchement qui attend quelque chose d'une série ringarde des 70'. Sauf que le mec qui nous avait déjà surpris avec son "Hit and Run" (2012_SK 1042) remet le couvert et en plus il a progressé. Du vraiment tres drôle (surtout certains dialogues) avec du trés con et salace. avec des scènes d'action réussies. D. Shepard est aussi bon acteur que réal. La meilleur comédie depuis longtemps. A voir direct.




dimanche 18 juin 2017

SPEEDKRITIK 1369 "No escape" J.Erick Dowdle



Le même principe que le film précedant dans le fond (comment s'en sortir quand on est étranger dans un pays hostile) mais la forme est completement opposée (grosse production avec superstars). Même si O. Wilson et P. Brosnan sont crédibles, le film aurait prit en puissance avec des acteurs inconnus. Certains passages sont vraiment énervés. Un réal qui mine de rien fait son petit bonhomme de chemin: "Quarantine" (2009-SK 20) et Catacombes (2015-SK1105). Donc à voir si vous n'avez rien d'autre sous le coude. 


SPEEDKRITIK 1368 "River" (2015) J.M.Dagg



L'exemple parfait du petit film qui mine de rien vous plonge de façon réaliste dans l'enfer d'une fuite en avant d'un homme ordinaire confronté à une situation extraordinaire dans un pays étranger. Bien joué, caméra à l'épaule pour être au plus prêt de l'action et des sensations du héro. Tout est crédible, et peut de film sont tourné au Laos. Donc à découvrir.


vendredi 16 juin 2017

SPEEDKRITIK 1367 "Sultan" (2016) A. Abbas Zafar



Du bollywood classique premier degré (le jeu des acteurs manque de finesse). Malgré les budgets énormes, les productions et les realisateurs ne depensent pas d'argent pour des monteurs. Donc toujours aussi mal monté. Les parties musicales pas terribles. La nouveauté vient du hamster superstar comique bodybuldé S. Khan qui s'essaye au drame. NEXT.


jeudi 15 juin 2017

SPEEDKRITIK 1366 "The Priest" (2015) Jae-hyun Jang



Ou plutôt SK 13666...Une version Coréenne de "L'exorciste" de W. Friedkin (qui reste 45 plus tard toujours la ref inégalée) avec une prête teen pour plaire aux midinettes. Du ultra classique en situation dans un genre qui ne se renouvelle pas avec toujours les mêmes bondieuseries ridicules. Yun-seok Kim est toujours aussi intense dans son jeu mais pas trop credible en cureton. Donc Dispensable.




mercredi 14 juin 2017

SPEEDKRITIK 1365 "SPL 2"



Rien à voir avec le premier (qui était trés bon avec D. Yen et S. Kam-Bo Hung) si ce n'est que J. Wu est rescapé du premier film et est toujours aussi efficace au combat. T. Jaa est encore en pleine forme. Du bon polar noir made in HK (devenu rare depuis le monopole du cinéma Coréen) même si on sent trop parfois trop les cables. Mais les combat sont de haut niveau.  Son "Accident" (2009-SK206) était une bombe. 


mardi 13 juin 2017

SPEEDKRITIK 1364 "Parasyte Part 2" (2015) T. Yamazaki



Le premier (SK1255) était délirent et agréable à regarder malgré le niveau moyen de la réalisation et des acteurs. Mais cela donnait envie de prolonger avec cette part 2. Grosse erreur, les mêmes erreur s que le premier, le délire en moins et c'est chiant. Donc une bouse, bizarrement il s'agit du même réalisateur.




SPEEDKRITIK 1363 "Kung Fu Jungle" (2014) T. Chan



Un sujet tiré par les cheveux: Un psycho killer démonte des maitres de Kung Fu. Un Donnie Yen un peut perdu dans dans des explications à rallonge du pourquoi, du comment et parce que. Un film qui évite le classement bouse gace à la performance en super méchant de B. Wang et l'énergie des combats.


mardi 6 juin 2017

SPEEDKRITIK 1362 "Dig Two Graves" (2014) H. Adams



Encore belle une bande annonce qui fait le boulot et survend un petit film d'horreur "old school". C'est classique, sans surprise et un peu chiant. Mais cela se regarde. La photo et les cadres sont travaillé. Donc pas mal pour un début de carrière.


dimanche 4 juin 2017

SPEEDKRITIK 1361 "The Devil's Candy" (2015) S. Byrne



Tout comme son "The loved ones" (2009-SK318), il respecte le genre et nous donne un produit de qualité. Même si à la fin du visionnage il ne reste pas grand chose: mis à part la bande son bien métaleuse et la performance puissante du dingue de service. Malgré cela, ce real mérite plus d'attention. Pourquoi autant de temps entre 2 petits films qui franchement font le boulot, alors que certains enchainent daubes sur daubes?


samedi 3 juin 2017

SPEEDKRITIK 1360 "A cure for Wellness" (2016) G. Verbinski



Ben la voila la pépite.  Un drame romantiquo-fantastique où chaque plan est pensé, travaillé pour vous coller au siège. Tout les acteurs sont excellents (M. Goth et D. Dehaan explosent l'écran). Musique hypnotisante, direction artistique de tés haut niveau, bon montage. Le T. Burton du début n'est pas loin (la niaiserie en moins). Son "The Ring" (2002) était trés bon. Cela change des "Pirates des Caraibes (1-2-3), comme quoi ce n'est jamais perdu. Une bombe visuelle. Superbe.


vendredi 2 juin 2017

SPEEDKRITIK 1359 "The Autopsy of Jane Doe" (2017) A. Ovredal



Encore une fois, un real étranger qui succombe à l'appel des U.S et perd son savoir faire. Son "The Troll hunter" (2010-SK391) tourné en Norvège est l'un des meilleurs film found footages existant (matez plutot celui-là).  on passe donc d'une bombe à une serie B Bof. La premiere partie est bien ficelée (bien dark et bonne presentation des personnages), la seconde n'est qu'une qu'une suite de clichés dignent d'un train fantôme de fête foraine. Donc grosse déception, même si l'exercice du huis-clos n'est jamais facile et que c'est bien réalisé.


mercredi 31 mai 2017

SPEEDKRITIK 1358 "XXX: Reactivited" (2017) DJ. Caruso



Un des pires film jamais vu (et j'en ai vu). Tout est mauvais (surtout V. Diesel et sa moumoute en peau de mouton qui chlingue). Deepika ne sert à rien, juste à ramener des fonds indien pour financer cette merde. D. Yen ridiculise V. Diesel sans se sortir les doigts du colon. I. Cube et S. L. Jackson prennent de la thune. Du cinéma vulgaire (on ne parlera même de la soupe musicale) qui devrait s'appeler MMM.




SPEEDKRITIK 1357 "Logan" (2017) J. Mangold



Bon, on va pas tortiller. Le meilleur film film Marvel avec "Les Gardiens de la Galaxie I"; et de trés loin. Enfin un film à la hauteur du perso (H. Jackman est juste parfait): nihiliste, badass. Oubliez les autres films d'opérette sur wolverine. Il est vrai que le comic (dont le film c'est vaguement inspiré) est une tuerie. Donc rien à ajouter, allez prendre votre claque.


COMICS




mardi 9 mai 2017

SPEEDKRITIK 1356 "The Legende of Tarzan" (2016) D. Yates



Allez, suis gentil, je vais vous faire encore gagner du temps en vous évitant de regarder cette sombre bouse. C. Waltz est le gros méchant, S. L. Jackson est S. L. Jackson et A. Skarsgard est beau comme un dieu mais tous les singes ont l'air plus intelligents que lui. Une musique bien présente et toute pourrie et des effets qui débordent dans tous les sens. INSUPPORTABLE.


SPEEDKRITIK 1355 "The Void" (2016) J. Gillespie & S. Kostanski



ATTENTION GROSSE ARNAQUE. Une bande annonce superbe pour un film tout bidon. Les effects spéciaux sont moches, l'histoire est complétement conne. Le pire c'est qu'ils s'auto-proclament "les enfants de J. Carpenter"... Ben voyont, les mecs doutent de rien. Une Grosse merde, seules les 10 premières minutes sont à sauver.


SPEEDKRITIK 1354 "Get Out" (2017) J. Peele.



B comme Bombe. B comme série B qui défonce. B comme Ben enfin quelque chose qui se passe  chez les ricains. Une version hardcore de "Devine qui vient dîner ce soir" de S. Kramer (1967). 2/3 du film sur l'ambiguïté de la situation: réel problème ou black parano. Trés bien filmé, bien monté, bien joué (l'acteur principal est parfait). Et une derniére partie efficace sans chichi. Du bon thriller qui ne se la pète pas... Et aussi premier film. Pas un chef d'oeuvre mais bombe quand même pour l'énergie et le renouveau du genre.
http://speedkritiks.blogspot.fr


vendredi 28 avril 2017

SPEEDKRITIK 1353 "Viral" (2016) H. Joost & A. Schulman



Un petit film de d'horreur de serie B tout a fait honorable. Par les même realisateurs de "Nerve"(2016-SK1347).  Tout comme ce dernier, c'est propre mais on aurait aimé que cela aille plus loin. Mais on passe un bon moment pour un film d'infectés.
http://speedkritiks.blogspot.fr


SPEEDKRITIK 1352 "Who Am I aka Kein System Ist Sicher" (2014) B. Bo Odar



Encore du cinéma Allemand qui tape fort de part le sujet (le monde des hackers) et de part la forme (une narration à la "Usual Suspect"-1995). Nos frères Teutons sont décidement en avance sur nous (comme la pluspart de nos voisins d'ailleurs). C'est pêchu, bien joué, trés bien réalisé. La représentation du monde virtuel est originale. Un bon film quoi. Rien à voir avec la méga-bouse de M. Mann "Hacker" (2015-SK1307). 


mercredi 26 avril 2017

SPEEDKRITIK 1351 "The Stuff" (1985) L. Cohen



Encore un gros navet des 80's avec cette version comestible du "Blob" (1958) mais qui à au moins le mérite d'essayer de dénoncer la surconsommation de ces années (qui n'était que le début) avec des pubs et des clips à outrances. C'est trés mal joué, mal réalisé, les trucages sont nazes. Cela reste une curiosité pour ceux qui n'ont pas connu cette période bénie des films d'horreur qui osaient tout.
http://speedkritiks.blogspot.fr


SPEEDKRITIK 1350 "The Island aka L'île Sanglante" (1980) M. Ritchie


On continue notre série revival "tout était possible dans les 80's" avec ce gros navet (vu au cinéma à l'époque, et que j'avais adoré). Du n'importe quoi, filmé n'importe comment avec un M. Caine dans le besoin (de payer ses impots ou ses drogues). Une direction artistique ridicule, avec des figurants échapés d'un camp de vacances de bord de la plage. Mais une superbe affiche (copiée sur "Délivrance", que j'avais dans ma chambre) qui par l'abscence de médias à l'époque était un véritable "accroche spectateur".
http://speedkritiks.blogspot.fr


SPEEDKRITIK 1349 "Saturn 3" (1980) S. Donen



Petit plaisir coupable de revoir ce nanar des 80's (je l'ai vu y'a 37 ans au cinoche). C'était un autre temps (celui de Temps X), où l'on avait pas grand chose à se mettre sous la dent pour les fans de SF et  surtout le fantasme de voir F. Fawcett. Donc c'est nul  (la claque "Alien" est passé par là) mais cela se regarde surtout pour le plaisir de voir K. Douglas en vieux beau et H. Keitel en jeune loup et un robot complétement à l'Ouest, des maquette de Cosmos 1999... Et F. Fawcett en nuisette. Et Daft punk sont des gros copieurs (cf photo).
http://speedkritiks.blogspot.fr



mardi 25 avril 2017

SPEEDKRITIK 1348 "The Den" (2013) Z. Donohue



La même idée que "Nerve"(SK1347) en plus frontal, plus hardcore, plus réel. Une vraie prise de conscience des dangers de la toile, de la connection sans limite. Un film qui, depuis les différents faits divers, est largement dépassé. Et ça fait peur.
http://speedkritiks.blogspot.fr


SPEEDKRITIK 1347 "Nerve" (2016) H. Joost & A. Shulman



Encore un film qui colle à l'actualité avec ses teenagers prêt à tout pour exister sur la toile (cf la baleine Bleue). J. Lewis le retour? C'est propre, un peu trop même, puisque que ça rend le sujet cool (ils sont beaux, ils sont jeunes, les paris sont délirants). Mais ça a le mérite d'en parler et prouve encore que la realité parfois dépasse la fiction.
http://speedkritiks.blogspot.fr


SPEEDKRITIK 1346 "Moi y'en a Vouloir des Sous" (1972) J. Yanne



SK spéciale M. Fillon pour le titre, spéciale M. Macron pour le fond (cf l'extrait). Toujours ce mélange entre film de potes (ils sont tous là) amateur et grosse production. 45 ans apres toujours d'actualité et que l'on nous dise pas que nous avait pas prévenu... En voici la preuve. En prime la perf du groupe Magma dans une église, et ça tape fort contre la religion ... Donc énorme. Pas trouvé de bande annonce :-(
http://speedkritiks.blogspot.fr






SPEEDKRITIK 1345 "The Monster" (2016) B. Bertino



Déjà responsable du malsain mais complètement nul "The Strangers" (2008-SK32). Encore une fois, on se fait avoir par une superbe bande annonce qui vend au final du rien. Même pour les fans des films d'horreur des 80's, le monstre est nul. Me suis fait avoir 2 fois sur 2... Il est fort le type.
http://speedkritiks.blogspot.fr



dimanche 23 avril 2017

SPEEDKRITIK 1344 "Mine" (2016) F. Guaglione & F. Resino



Fallait oser... Un huis-clos dans le désert. Franchement nous faire tenir 80 mn avec un mec le pied sur une mine, sans que l'on s'ennuie c'est beau. Pas le film de l'année mais c'est bien foutu.
http://speedkritiks.blogspot.fr




SPEEDKRITITK 1343 "Brimstone" (2016) M. Koolhoven



Bon là; attention ça tape trés fort. Un western apocalyptique qui laisse des traces sur son passage. Une narration parfaite qui vous surprend au deuxième chapitre (peux pas en dire plus pour ne pas spolier), une direction artistique béton et des actrices engagées pour nous faire vivre l'enfer de leur conditions (quel plaisir de retrouver la petite de "Man on Fire" 2004). Et un bel enfoiré comme vous n'en avez pas vu depuis longtemps au cinéma (G. Pierce est toujours dans la place). Un film à ne pas rater et realisateur Hollandais (ceci explique peut être cela) à suivre.
http://speedkritiks.blogspot.fr




vendredi 21 avril 2017

SPEEDKRITIK 1342 "Midnight Special" (2016) J. Nichols



Tout comme la série surestimée "Stranger Things", la nouvelle mode est de faire du revival avec des sujets et une direction artistique des 80'. Genre on copie mais en hommage aux maitres (à la Tarantino) .On prend un casting béton pour justifier le bon goût du projet et on déroule le truc sans vraiment apporter de l'eau au moulin et surtout avoir un vrai point de vue de real (il reste gentil sur la secte). Mais bon ça fait plaisir aux quadras et aux geeks et aux djuens qui on pas prient les claques dans ces années -là. La premiere heure est sympa, après c'est naze et la révélation laide. Autant ce retaper "Rencontre du 3ème Type" (1978) ou les films de J. Dante.
http://speedkritiks.blogspot.fr


SPEEDKRITIK 1341 "Masterminds" (2016) J. Hess



Un film qui illustre parfaitement la phrase de M. Audiard: "Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait". Ben déçu, vu le niveaux du casting. C'est gentil sans plus. Les meilleurs gags sont dans le trailer. Le plus délirent, est que ce soit tiré d'un fait divers.
http://speedkritiks.blogspot.fr


mardi 18 avril 2017

SPEEDKRITIK 1340 "Het Vonnis aka Le verdict" (2013) J. Verheyen



Un thriller social implacable sur la loi du Talion. Une plongée sans merci dans la souffrance et le processus de vengeance vécu de l'intérieur.  A la fois sombre (dans la realisation) et puissant (le fond et le jeu des acteurs), le ton est donné des les premiéres minutes et ne vous lâche pas jusqu'au dénouement. Avec à la fin,  LA vraie question: qu'auriez-vous fait à sa place. Du cinéma Flamand de qualité qui fait réfléchir.
http://speedkritiks.blogspot.fr


lundi 17 avril 2017

SPEEDKRITITK 1339 "Passengers" (2016) M. Tyldum



On continue avec une méga bouse intergalactique ou comment écrabouiller un real Norvégien à la presse hollywoodienne. Son "Headhunters"(2011-SK647) était une grosse claque, son "Imitation Game" (2014-SK 1131) gentillet. Donc prenez 2 starlettes montantes qui jouent pas terrible et une star vieillissante qui ne s'est pas remis de sa confrontation avec Hannibal Lecter; pour une histoire d'amour lourdingue avec des effets dans tous les sens...Et vous obtenez un truc dont on a rien à foutre.
http://speedkritiks.blogspot.fr


SPEEDKRITIK 1338 "X-men: Apocalypse" (2016) B. Singer



A force de mélanger toutes les périodes pour nous sortir des films"résumés" de centaine de comics (souvent trés bons)... ben on suit plus rien, on comprend plus rien... Et surtout cela donne des produits indigestes qui  ne sont là que pour faire du fric. Avec en prime une direction artistique nulle (Angel et Apocalypse sont ridicules) et des scénes d'action cheap. On ne retiendra que la scéne avec Quicksilver qui sauve les étudiants de l'école Xavier pendant l'explosion.
http://speedkritiks.blogspot.fr


1337 "Seoul Station" (2016) Sang-honYeon



Apres la méga claque "Dernier Train Pour Busan" (SK1249), On voulais en savoir un peu plus sur ce real... Donc clairement son 2ème essai est un dessin animé qui annonce clairement le film (un peu comme un storyboard de luxe). Même attention poussée sur le développement des personnages, avec en sous couche un état des lieux de la société coréenne. Pas trop fan du niveau de l'animation, mais cela reste un bon film (avec une fin surprenante). A découvrir pour comprendre l'évolution de son travail.
http://speedkritiks.blogspot.fr


dimanche 16 avril 2017

SPEEDKRITIK 1336 "Underworld: Blood War" (2016) A. Foerster



Bon, on va pas perdre du temps. Une grosse merde qui mélange "True Blood" avec "Game of Thrones" et "Capitaine Fracasse". Les loup-garous sont toujours aussi nuls. Même K. Benkinsale n'y vroit plus.
http://speedkritiks.blogspot.fr


mercredi 12 avril 2017

SPEEDKRITIK 1335 "Here Alone" (2016) R. Blackhurst



Peut-on faire un film d'infectés intimiste? La réponse est oui, et de bien belle manière en plus. Du cinéma qui prend son temps mais est efficace quand il le faut. Un réalisateur (premier film) qui se pose des questions pour bien poser sa caméra (belle photo,beaux cadres). Une actrice surprenante qui porte tout le film sur ses petites épaules (les scénes avec son enfant sont fortes). Du cinéma d'action sans thunes mais qui en tire 3 fois le prix. A voir.
http://speedkritiks.blogspot.fr


SPEEDKRITIK 1334 "Get The Girl" (2017) E. England



Les surprises viennent souvent des Indés, en voici encore la preuve avec une folie jouissive. Une perle d'humour noir (bien trash) avec des acteurs tous parfaits dans leur rôle respectif: l'intello, le barjot, le complétement con, le boulet, la naïve VS les 2 amoureux. Parfois on sent que c'est tourné à l'arrache, mais l'énergie et la volonté de bien faire est toujours là. A découvrir d'urgence.
http://speedkritiks.blogspot.fr


mercredi 5 avril 2017

SPEEDKRITIK 1333 "I Am Divine" (2013) J. Schwarz



"C'est en faisant n'importe quoi, que l'on devient.... N'importe qui?" Tout dépend de quel côté on se place. Pour certains il fut un icone qui a enforcé des portes pour la cause gay et trans. Pour d'autre qu'un gros loukoum mangeur de merde de chien (au sens propre). En tous les cas, un vrai témoignage sur 30 ans d'un underground complétement fou, à travers un personnage perdu en quête d'amour et de reconnaissance.
http://speedkritiks.blogspot.fr 


mardi 4 avril 2017

SPEEDKRITIK 1332 "The Eagle Huntress" (2016) O. Bell



Une histoire d'amour entre une fillette et son aigle, entre un père et sa fille, entre un homme et son héritage. Une lutte entre un monde qui bouge et des conservateurs incapablent de voir plus loin que leurs privilèges (donc d'actualité en ces jours de campagne). Une narration parfaite pour un dénouement digne des meilleurs films de sport. Le tout au milieu de décors époustouflants... Et quelle petit bout de femme. Ne vous laisser pas avoir par le trailer médiocre (musique naze, commentatrice mièvre) qui dévend le film, car c'est tout le contraire.
http://speedkritiks.blogspot.fr








lundi 3 avril 2017

SPEEDKRITIK 1331 "Rogue One" (2016) G. Edwards



Ben encore un film qui ne sert à rien, même s'il est beaucoup plus réussi que le "Star Wars 7: le Réveil De La Force" (SK1320). Des superstars qui cashtonnent en faisant le minimum, voir au jeu limite; des nouveaux qui ne ressemblent à rien. On passera sur le mauvais gout (et le mauvais résultat) de faire apparaitre P. Cushing. A part les 5 dernieres minutes avec la scène de Dark Vador qui défonce les rebelles pour récupérer la carte mémoire... ben y'a rien à garder et franchement on s'en fout (malgré les petites références pour faire plaisir aux fans de la première heure).
http://speedkritiks.blogspot.fr


SPEEDKRITIK 1330 "Jack Reacher: Never Go Back" (2016) E. Zwick



Autant le premier était une grosse claque (SK809), ben celui-là c'est une grosse merde. Un scénario complètement con pour un film à la gloire du grand maitre de cérémonie: Sir T. Cruise. Gagner du temps en ne regardant que la B.A,  vous aurez l'impression de voir un bon film et cela ne vous aura pris que 2mn 30s.
http://speedkritiks.blogspot.fr


dimanche 2 avril 2017

SPEEDKRITIK 1329 "Dr Strange" (2016) S. Derrickson



Une grosse bouse pétée de thune pour que des superstars du box office puissent assouvir leur phantasme de se balader en collant moule burnes. Des blagounettes à la T. Stark pour pour un personnage insupportable à l'opposé total de celui du comics. Des FX qui dégueulent sur l'écran avec un simple et ridicule tourniquet du doigt. Une vraie merde interdimensionnelle.
http://speedkritiks.blogspot.fr



samedi 1 avril 2017

SPEEDKRITIK 1328 "Nefes" (2009) L. Semerci



Tout d'abord respect pour tous les acteurs ( pas tous professionnels) qui ont du en chier grave pendant le tournage. Un bilan tragique sur la Turquie qui s'accrifie depuis des générations sa jeunesse (issues de la classe pauvre et moyenne) pour un conflit décidé par les haut fonctionnaires d'Ankara qui boivent du thé pendant que les jeunes meurent. Une réalisation qui aurait pu être plus engagée et condamner la stupidité du gouvernement (mais au moins on en parle) et de son dictateur. Le real aurait pu éviter du blabla pseudo intellos et rendre le film plus frontal (comme les scènes de guerrilla qui tapent fort). Malgré ces défauts, il faut le voir car pour un premier film chapeau, super bande son. Et cela remet les pendule à l'heure pour ce qui est du PKK... C'est à dire des terroristes lâches.
http://speedkritiks.blogspot.fr