Pages

mercredi 11 mai 2016

SPEEDKRITIK 1321 "Spotlight" (2015) T. McCarthy.



Une grosse machine avec plein d'acteurs confirmer pour dénoncer les curtons pédophiles. C'est ultra classique dans la forme; le fond on est habitué et on sait que cela ne changera rien (cf l'actualité). Oscar du meilleur film ???? Au moins cela aura le mérite de mettre un coup de pied dans la fourmilère de ce pays de bigottes. M. Keaton, sur le coup, aurait bien eu besoin de sa Batcar pour tous les défoncer.



SPEEDKRITIK 1320 "Star Wars 7: Le réveil de la Force" (2015) J.J. Abrams.




Ils sont tous là pour plaire à la première génération des Jedi (j'avais 11 ans quand je me suis pris la claque au cinéma) mais la sauce ne prend pas. La même histoire de le premier en plus mou, des dialogues tous miteux, un clone de Dark Vador à tête de rat. Un bon début mais tout le reste est poussif. Malgré les scénes avec le Faucon Millenium, me suis fais chier...Ou alors la Force m'a quitté.



SPEEDKRITIK 1319 "Grizzli Man" (2005) W. Herzog.




Rien à voir avec un film de super Héros; plutôt l'histoire vraie d'un super zéro complètement à côté de la plaque qui se veut le maitre des grizzlis pour mieux les protéger des hommes. Une vie gâchée (il se fera bouffé-avec sa copine pour un ours) qui ressort à la vision de ce doc, où l'on sent bien que les ours n'ont pas besoin d'un désequilibré blondinet pour être sauvés. Une ode à la connerie humaine.
http://speedkritiks.blogspot.fr